samedi 21 octobre 2017

Chronique n°65


Chronique faite par Manue 
L'ours qui fixe
Auteur et illustrateur: Duncan Beedie 
éditions didier jeunesse
format du livre: grand format
conseillé pour les enfants à partir de 3 ans
14 euros
le livre contient 40 pages.

Il était une fois un ours très curieux qui aimait fixer tout le monde d'un air concentré. Très concentré.
Mais les animaux n'appréciaient pas qu'on les fixe comme ça. "Allez oust, arrête de m'espionner !" L'ours est bien peiné. Et s'il suffisait d'un simple sourire pour tout changer ?


Je remercie déjà les éditions Didier Jeunesse et surtout Amélie Naton pour l'envoi de ce livre.

Le livre est un grand format. La couverture est en carton épais pour résister aux jeunes enfants qui ne sont pas forcément très soigneux avec les livres.
Le dessin de la couverture fera sans doute sourire les enfants.

Les dessins sont assez simples et sans doute colorisés à l’ordinateur.
Les couleurs restent dans le même thème, celui de la nature, j’ai apprécié retrouver ces couleurs dans les tons pastels.
C’est une histoire entièrement avec des animaux. Personnellement j’ai toujours un faible pour ce genre d’histoire.
Au fil des pages nous suivons la journée, pas si facile, d’un ours qui ne sait pas comment faire pour parler aux autres animaux… C’est un livre qui peut aider les jeunes enfants timides ou qui n’osent pas aborder d’autres enfants… C’est aussi un livre que l’on peut offrir à un enfant timide qui arrive dans une nouvelle école.

Personnellement j’ai apprécié cette histoire et cette belle morale !

Il n’y a pas trop de texte, seulement une ou deux phrases à chaque page. Les dessins eux apparaissent sur l’intégralité des pages ce qui fait que l’enfant peut regarder les images tout en laissant le parent lui lire l’histoire. C’est aussi un livre qu’un enfant qui apprend à lire peut lire seul ou accompagné d’un adulte.
Il peut donc se lire à différents moments de la vie de l’enfant.
Peut-être que certains se reconnaîtront dans cet ours qui fixe tout le monde. Personnellement je pense qu’un jour dans notre enfance ou notre adolescence on a tous été cet ours qui se sait pas toujours ce qu’il doit faire…

En résumé, une belle histoire et un livre à faire découvrir aux enfants un peu timides mais aussi aux autres !






lundi 16 octobre 2017

Chronique n°64


Chronique faite par Manue 
Les instruments de musique
 Illustrateur: Sean Longcroft
Son: Anthony Marks
éditions usborne
format du livre: presque carré
conseillé pour les enfants dès 3 ans
12 euros 95
le livre contient 4 fiches recto/verso.

Ecoute et apprends, les instruments de musique.
Les enfants peuvent découvrir la sonorité de plus de 70 instruments de musique grâce à ces fiches sonores joliment illustrées.


Je remercie déjà les éditions Usborne et surtout Nathalie Zylberman pour l'envoi de ce livre.


J’ai malheureusement un avis plutôt mitigé pour ce livre…

La couverture est en carton très robuste. Il n’y a pas de pages mais plutôt des planches plastifiées carrées que l’on glisse dans une sorte de cadre.
L’enfant n’a plus qu’à appuyer sur les différents instruments pour écouter leurs sons.

Si au départ je trouvais l’idée intéressante pour découvrir de nouveaux sons j’ai changé d’avis après deux ou trois sons.
En effet il n’y a que quelques notes… personnellement je m’attendais à avoir des morceaux plus longs avec pourquoi pas des petites explications sur les fiches… 

Les dessins montrant les différents instruments et comment il faut les utiliser pour en jouer sont bien faits. Les instruments sont ressemblants et les couleurs sont vives pour donner envie à l’enfant de découvrir d’autres instruments.
Ce genre de livre interactif donnera sûrement envie à l’enfant de découvrir les instruments en vrai.
L’idée des fiches est par contre une bonne idée, cela permet de pouvoir classer les instruments selon des catégories, à vents, à cordes, à archet…
On y retrouve des instruments très connus et d’autres beaucoup moins.

En résumé, un livre sonore qui malheureusement ne m’a pas totalement convaincue mais qui peut plaire à vos enfants qui aiment la musique et pour leur faire découvrir de nouveaux instruments. 




mardi 10 octobre 2017

Chronique n°63



Chronique faite par Manue 
P'tite pousse
Auteure et illustratrice: Cécile Hudrisier
éditions didier jeunesse
format du livre: format long
conseillé pour les enfants à partir de 4 ans
12 euros 90
le livre contient 48 pages.

Dans l'univers fermé de sa maison, la vieille dame a planté une graine dans un pot. De cette graine est née une petite fille, pas plus haute qu'un pouce. Rideaux tirés, la vieille dame protège son secret. Mais P'tite Pousse veut découvrir le monde et s'enfuit, sa coquille de noix sous le bras.

Je remercie déjà les éditions Didier Jeunesse et surtout Amélie Naton pour l'envoi de ce livre.

La couverture est en carton pour résister aux différents chocs…
Le dessin est très beau, et nous donne envie de découvrir cette histoire !
Personnellement dans les livres pour enfants j’ai toujours une préférence pour les dessins faits à la main et colorisés sans ordinateur. C’est de plus en plus rare et quand j’en trouve un cela me fait toujours plaisir !
Les pages à l’intérieur sont un peu épaisses et faites en papier recyclé. Elles restent tout de même très agréables au toucher et ont un aspect beige clair que j’aime beaucoup !!

Les dessins sont dans la lignée de l’illustration de la couverture. Les couleurs restent dans les mêmes tons rouge, vert et des couleurs naturelles.
Le texte s’accorde bien avec les illustrations.
L’histoire est pleine de douceur et l’aventure de P’tite Pousse plaira aux petits et aux grands.
A travers cette histoire l’enfant peut y découvre des animaux mais apprend aussi certaines choses de la vie.
J’ai apprécié la morale de cette histoire qui devrait être enseignée et appliquée dès le plus jeune âge.

L’histoire sera peut-être un peu longue pour une histoire du soir mais elle peut se raconter en journée pour faire patienter l’enfant. Je pense que ce serait aussi un très beau livre à raconter en classe. Les enfants pourraient ensuite dessiner d’autres aventures que pourraient vivre cette petite fille et pourquoi pas d’autres animaux. Cette histoire peu avoir beaucoup d’utilités selon moi !
En résumé, une jolie histoire, de très beaux dessins et une P’tite Pousse que l’on adopte avec grand plaisir ! Un livre pour petits et grands enfants !





vendredi 6 octobre 2017

Chronique n°62

Chronique faite par Manue 
Un monde en musique
 Illustratrice: Lili la baleine
éditions hatier jeunesse
format du livre: grand format
conseillé pour les enfants dès 1 ans
14 euros 95
le livre contient 10 pages.

Des mélodies d'ailleurs pour un tour du monde en musique.
Suis Mango le suricate dans son grand voyage et danse avec lui sur des musiques joyeuses et entraînantes !
Percussions africaines, jazz, batucada, flamenco...
Un monde en musique, il n'y a rien de plus beau !


Je remercie déjà les éditions Hatier jeunesse et surtout Céline Lefeuvre pour l'envoi de ce livre.


J’ai vraiment beaucoup aimé pour ce livre !
La couverture ainsi que les pages du livre sont en carton très épais et donc très résistant pour pouvoir durer dans le temps et suivre l’enfant durant plusieurs années. C’est aussi un livre qui peut se transmettre de génération en génération ou qui peut être découvert par plusieurs enfants d’une même famille.
La couverture donne tout de suite le ton, elle est colorée, et les animaux que l’on découvre sur la couverture nous donnent envie de découvrir leur univers et leur musique.

Personnellement j’aime beaucoup la musique. Il y a très peu de genres que je n’aime pas et je suis toujours curieuse de découvrir d’autres univers musicaux.
Ce livre incite donc l’enfant à en découvrir cinq différents.

Au fil des pages nous partageons le quotidien musical d’un petit suricate. Les animaux sont bien dessinés et on les reconnaît très facilement. L’enfant peut donc également donner le nom de certains animaux et en découvrir peut-être d’autres.
Les couleurs des dessins sont vives et inciteront l’enfant à tourner les pages de ce livre.

Le texte est présent sans alourdir la page et donc le dessin. Si l’enfant commence à lire il peut lire ce livre seul durant la journée. Sinon c’est aussi un livre fait pour être lu le soir.
De plus le fait que le parent puisse activer ou non le son fera que le livre durera plus longtemps mais qu’il pourra se lire en toutes circonstances.

Mon seul petit regret est le fait qu’il n’y ait pas beaucoup de pages. En effet arrivé à la dernière j’aurais voulu découvrir d’autres musiques… mais après c’est aux parents de continuer l’apprentissage musical de l’enfant.
En résumé, un très beau livre pour faire découvrir la musique et des pays à un enfant ! Je vous le recommande sans hésitation !

lundi 2 octobre 2017

Chronique n°61


Chronique faite par Manue 
Où est ma sorcière
Auteure: Fiona Watt
 Illustratrice: Rachel Wells
éditions usborne
format du livre: petit et carré
conseillé pour les enfants dès 6 mois
7 euros 50
le livre contient 10 pages.

Cette collection de livres cartonnés, qui se regardent et qui se touchent, est destinée aux tout-petits. Ceux-ci s'amuseront à tourner les pages pour découvrir les illustrations vives et colorées et pour toucher les différentes matières. Ils développeront leur langage ainsi que leur sens tactile.

Je remercie déjà les éditions Usborne et surtout Nathalie Zylberman pour l'envoi de ce livre.



La couverture est en carton épais pour résister aux tout-petits. Les pages à l’intérieur sont aussi en carton.
C’est un livre pour les enfants en bas âge qu’un parent peut lire le soir ou en journée. L’enfant y découvre différentes matières douces, plastifiées ou un peu rugueuses.

Les dessins plairont aux tout-petits, ils sont colorés et donnent envie de découvrir toutes les petites sorcières qui sont présentes dans ce livre.
Le texte n’est pas très présent, deux petites lignes à chaque page. Pour un enfant je pense que cela peut suffire. De plus c’est un livre qui est très accessible. Lorsque l’enfant sera un peu plus grand il pourra le lire éventuellement à une petite sœur ou un petit frère.





Ce qui est un petit peu frustrant c’est que le livre est assez court, si l’enfant aime cet univers des sorcières il aura sûrement envie de découvrir d’autres sorcières et d’autres sensations.

En résumé, un livre pour les tout-petits, que je vous conseille si votre enfant aime toucher à tout. C’est aussi un livre qui est parfait à lire pendant la période d’Halloween (même si ce n’est pas encore la date).






vendredi 29 septembre 2017

Chronique n°60


Chronique faite par Manue 
Faits et curiosités du monde
Auteur: James Maclaine
 Illustratrice: Annie Carbo
éditions usborne
format du livre: grand format
conseillé pour les enfants dès 5 ans
12 euros 95
le livre contient 32 pages.

Grâce à ce livre richement illustré, découvre une abondance de faits remarquables et d'informations étonnantes sur une myriade de sujets.

Je remercie déjà les éditions Usborne et surtout Nathalie Zylberman pour l'envoi de ce livre.



Ce livre est vraiment intéressant pour tous les curieux !
La couverture est en carton, solide pour durer dans le temps et suivre l’enfant pendant plusieurs années.Le livre est un grand format et quand on découvre toutes les informations qui s’y cachent à l’intérieur on se rend compte que c’est un format bien pensé.Dès la couverture on est tout de suite plongé dans le sujet du livre puisque l’on découvre quelques informations.Les pages sont un peu épaisses pour résister aux jeunes lecteurs qui ne sont pas très soigneux avec les livres.
Les dessins sont très beaux et illustrent très bien les différents faits et informations qui existent dans le monde.
Il y a beaucoup d’informations, personnellement je pense que si un enfant lit ce livre en une seule fois il ne retiendra pas tout.A chaque double page il y a un thème différent, comme par exemple, les pays, les animaux ou le corps humain.Personnellement il y a plein de choses que je ne savais pas donc même un adulte peut découvrir ce livre avec son enfant et je suis sure qu’il y apprendra plein de choses.

Ce que j’ai trouvé original c’est le fait que le texte n’est pas toujours écrit droit, mais suit parfois les dessins ou certaines formes.
A la fin il y a quelques questions pour savoir ce que le petit curieux a retenu, elles ne sont pas très nombreuses… Cela aurait pu être intéressant par exemple d’avoir une application web en rapport avec le livre avec des questions posées à l’enfant. Cela permettrait aux parents de savoir ce que l’enfant a retenu et/ou compris.En résumé, un livre complet avec beaucoup d’informations autant surprenantes qu’intéressantes. Je vous recommande donc ce livre qui peut plaire aux enfants qui sont curieux de tout savoir !



mardi 26 septembre 2017

Chronique n°59


Chronique faite par Manue 
Livre de décalcomanies - Papillons et autres petites bêtes
Auteurs: Emily Beevers et Hannah Watson
 Illustratrice: Bethan Janine
éditions usborne
format du livre: grand format presque carré
conseillé pour les enfants dès 5 ans
15 euros
le livre contient 24 pages.

Sers-toi de tes crayons de couleur et des décalcomanies pour créer onze superbes paysages remplis de papillons et autres petites bêtes. Sept feuilles de décalcomanies sont proposées au début du livre pour en décorer les pages richement illustrées.

Je remercie déjà les éditions Usborne et surtout Nathalie Zylberman pour l'envoi de ce livre.

J’ai eu un vrai coup de cœur pour ce livre !
La couverture est cartonnée pour résister à des enfants et durer dans le temps.
Il y a deux sortes d’activités à faire. Sur chaque double page il y a une page pour colorier une scène avec les couleurs que l’on souhaite et une page déjà coloriée en face pour y intégrer des décalcomanies.
Personnellement ce livre m’a ramené en enfance. Je me suis rappelé les pages d’activités que me ramenait ma maman du supermarché pour me faire plaisir. Je passais alors des heures à intégrer des personnages, des animaux, des objets dans des scènes du quotidien.

Dans ce livre/cahier c’est la nature qui est mise à l’honneur ! Papillons, petites bêtes rampantes, petits insectes trouveront leur place sur chaque scène. Vous êtes guidés via des petits animaux en bas des pages pour savoir quels éléments intégrer aux pages mais libres à vous de créer la scène que vous souhaitez.
Il y a beaucoup de scènes différentes c’est vraiment ce que j’ai apprécié !
Les décalcomanies sont très beaux, détaillés et les couleurs sont très belles !! Cela donne envie d’en faire toujours plus.
Pour la partie à mettre en couleurs il y a aussi le nom des insectes, c’est intéressant pour en découvrir et pour essayer ensuite de les retrouver dans la nature. Il est donc possible de les colorier comme on le souhaite ou d’essayer de reproduire les couleurs comme ils sont dans la réalité.

Une maman peut faire découvrir une activité que l’enfant ne connaît pas forcément. Il faut bien sûr que l’enfant soit calme et un peu attentif mais il peut prendre beaucoup de plaisir à compléter les scènes et à imaginer des situations entre les insectes.
Si l’enfant découvre ce livre seul, une page d’explications est mise à sa disposition à la fin pour lui montrer comment se servir des décalcomanies.
Pour faire ce livre il n’y a pas besoin de beaucoup de choses, juste d’un crayon ou d’une petite pièce de monnaie. Il faut tout de même faire attention à ne pas gratter trop fort.

Ce qui aurait pu être bien c’est d’ajouter quelques phrases pour former une petite histoire à raconter ensuite à l’enfant ou que ce dernier aurait pu lire en même temps que de découvrir les différentes scènes.
Les feuilles de décalcomanies sont rangées dans une pochette au début du livre, c’est très pratique pour ne pas les perdre.
En résumé, un livre que je vous conseille sans hésitation pour passer un bon moment avec vos enfants, ou pour leur faire découvrir une activité que vous faisiez peut-être étant jeune !